Thérapie et analyse en ligne.

Ouvrir la psychanalyse à tous, c'est la transmettre. 

Modalités pratiques

1 - Skype est un logiciel gratuit et très simple d’utilisation qui permet de communiquer à distance en Visio-conférence sécurisée. Pour télécharger Skype cliquer ici 
 

2 - Le règlement des séances en ligne se fait sur le site sécurisé de Paypal

4 - Tout rendez-vous non annulé par téléphone ou mail 24h à l'avance est dû.

A propos des thérapies en ligne  
 

Pour ceux qui ne peuvent pas venir à mon cabinet, quelle qu'en soit la raison, les séances ont lieu sur l'interface Skype. C'est une technologie mise en place il y a une vingtaine d'années et qui offre des perspectives à tous ceux qui n'ont pas la possibilité de se déplacer ou choisissent, selon des critères qui leur appartiennent, de faire leur analyse ou thérapie en ligne. Il n'y a pas à justifier de cette raison dans la mesure où c'est un choix et qu'il est à respecter.

Un entretien sur Skype n'est en aucun cas un "pis-aller" : c'est un moyen de communication à part entière et les séances qui s'y déroulent sont des séances à part entière. Les conditions ne sont pas exactement les mêmes que lors des séances en cabinet puisque la présence physique n'y est pas, mais l'échange est le même : respect, confiance, bienveillance, même travail, même démarche, même coût, même cadre psychanalytique pré-établi. 

La technologie à évolue, il a été prouvé que les résultats étaient tout aussi performants que dans les séances "classiques", il n'y a donc aucune raison de se priver de ce mode de faire s'il convient à chacun.

 

Il présente des avantages sur plusieurs plans: avantages évidents de commodité, mais avantages plus importants pour tous ceux qui présentent des troubles dans leur approche de l'autre, des difficultés à se livrer, à se confier, 

 

La psychothérapie en ligne n'a pas pour visée de remplacer la psychothérapie en cabinet : elle est là comme un plus, comme une possibilité qui s'offre lorsque venir chez le thérapeute est une épreuve ou tout simplement impossible : éloignement, maladie, agoraphobie, peur du "qu'en dira-t-on"  etc.. la liste est aussi longue que les motifs divers de chaque personne.

L'écran n'est pas barrage entre le thérapeute et le sujet mais écran-invitant pour certains et par là libérateur, qui engage à se confier, qui facilite la parole. Se "dire" n'est pas une mince affaire et tout ce qui peut permettre d'y accéder, dans le respect de l'éthique de la psychanalyse,  est à considérer comme fondé 

Pour ceux qui hésitent je suggère la lecture de l'ouvrage collectif : 

​"Skype sur le divan - La cure analytique à distance"

Préface de Serge Tisseron